La situation politique en Moldavie (PARMENTIER au Sénat)

Mme Josette DURRIEU, sénatrice des Hautes-Pyrénées et Présidente du groupe d’amitié interparlementaire France-Moldavie, a organisé le colloque sur « La situation politique en Moldavie » le 30 mars 2015. Florent PARMENTIER y a pris part.

Logo_du_Sénat_Republique_française.svg.png

ob_404b7b_carte-ukraine

Depuis les élections parlementaires de novembre 2014, la Moldavie connaît une situation confuse. Le gouvernement apparaît fragile et le personnel politique très contesté. Le  contexte géopolitique est également tendu compte tenu des évènements en Ukraine et de la politique suivie par le Président russe Vladimir Poutine.

Depuis le printemps 2015, des milliers de Moldaves défilent régulièrement à Chisinau pour dénoncer la corruption et demander à la fois la dissolution du Parlement et la démission du gouvernement, à la suite d’un évènement proprement incroyable: la mystérieuse disparition d’un milliard d’euros des caisses de l’Etat.

Autre fait inédit : la crispation des clivages identitaires avec d’une part la résurgence  du mouvement « rattachiste » prônant l’union avec la Roumanie, qui a organisé un grand rassemblement à Chisinau le 27 mars 2016, et de l’autre la montée du Parti des Socialistes de la République de Moldavie, arrivé en tête des élections de novembre, qui insiste sur les liens avec  la Russie.

C’est dans ce contexte particulier que Mme Josette Durrieu, sénatrice des Hautes-Pyrénées et Présidente du groupe d’amitié interparlementaire France-Moldavie, a souhaité la tenue d’un colloque sur « La situation politique en Moldavie ». Organisé en partenariat avec le Cercle Moldavie présidé par M. Jean‑Jacques Combarel, ce colloque s’est tenu le 30 mars 2016, au Palais du Luxembourg, en présence de M. Octavian Calmâc, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Economie de la République de Moldavie.

Mme Sandrine Treiner, directrice de France Culture, a animé les échanges auxquels ont notamment participé Mme Ana Gutu, Présidente du parti « La Droite » -constitué récemment pour le rattachement à la Roumanie-, en présence de Mme Maryvonne Blondin, sénatrice du Finistère, Mme Gisèle Jourda, sénatrice de l’Aude et M. Jean-Claude Frécon, sénateur de la Loire, tous trois membres du bureau du groupe d’amitié.

Les interventions ont été précédées d’un exposé du Vice-Premier Ministre sur la politique conduite par son gouvernement en vue d’assainir l’économie, réformer la justice et éradiquer la corruption. M. Arcadie Barbarosie, directeur de l’Institut de politique publique (IPP) et M. Florent Parmentier, docteur en science politique et co-fondateur d’Eurasia Prospective, ont échangé sur l’état des lieux et les perspectives ouvertes par les prochaines élections présidentielles au suffrage universel direct.

Conscients de la gravité de la situation, les participants ont toutefois pu exprimer leur espoir dans l’avenir de la Moldavie qui, depuis son indépendance, a toujours su se relever des crises qu’elle a traversées au cours de son histoire politique mouvementée.

51R4WMCCWML._SX286_BO1,204,203,200_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s