Le retour de la Russie en Afrique (BRET sur RFI)

Le ministre des Affaires étrangères de RDC est en visite officielle à Moscou le 22 mars 2017. La semaine précédente, déjà, c’est son homologue du Congo-Brazzaville qui était reçu par le chef de la diplomatie russe Sergei Lavrov. Des voyages qui illustrent la manière dont lentement mais sûrement la Russie cherche depuis quelques années à regagner du terrain sur le continent africain. Une reconquête aux enjeux économiques et diplomatiques que Florence MORICE RFI analyse avec Cyrille BRET, maître de conférence à Sciences Po.

« Le regain d’intérêt » de la Russie pour l’Afrique est « géopolitique, économique et sécuritaire. Il s’agit pour la Russie, à partir de 2008, de renouer avec un statut de puissance internationale. Il s’agit de trouver des ressources rares – la bauxite en Guinée, le platine au Zimbabwe – des ressources qui sont rares aussi pour une Russie qui produit peu ce qu’elle consomme. Il s’agit de trouver des débouchés pour les deux grandes industries exportatrices de la Russie actuellement, c’est-à-dire le nucléaire civil et les industries de Défense. De ce point de vue là, l’accord signé avec l’Afrique du Sud il y a peu pour un contrat de centrale nucléaire d’un montant supérieur à trente milliards [d’euros] est exemplaire ».

Retrouvez l’émission « L’invité Afrique Soir » ici : BRET MORICE RFI

imgres