Présidentielles russes : de l’apathie intérieure à la crise internationale (BRET sur France Inter)

Les présidentielles en Russie s’achèvent sur une tonalité inattendue. En effet, jusqu’au 1er mars, la campagne était atone, écrasée par la certitude de la victoire du président sortant et par l’absence d’Alexeï Navalny parmi les sept rivaux. Mais, coup sur coup, la campagne s’est emballée lors du discours du 1er mai ou le président russe a dévoilé de nouvelles armes nucléaires et après l’affaire Skripal qui a instillé une tension renouvelée entre la Russie et l’Occident.

Nathalie HERNANDEZ, de France Inter, interroge Cyrille BRET sur la question: Bret France Inter

logo200.jpg