Bosnie, Moldavie : dans le viseur de Moscou (PARMENTIER – France Culture)

Seconde partie : le focus du jour
Moldavie : les prochains sur la liste ?

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, la Moldavie ressent plus que jamais la menace d’un scénario russe sur son territoire : elle-même est en conflit interposé avec la Russie, en Transnistrie, un territoire qui s’est déclaré indépendant à l’issue d’une guerre en 1991. Ce “cheval de Troie” de la Russie sur leur territoire, et l’avancée des troupes russes en Ukraine, qui pourraient notamment s’appuyer sur la Transnistrie pour prendre Odessa, augmente la pression sur le pays de 2,5 millions d’habitants. La crainte d’une répétition du scénario ukrainien a poussé la présidente pro-européenne Maïa Sandu, à déposer elle aussi une demande d’adhésion à l’Union européenne.

Avec Florent Parmentier, Secrétaire général du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC.

« Depuis trente ans la Russie n’a jamais souhaité reconnaitre l’indépendance de la Transnistrie car ce serait perdre toute influence sur le reste de la Moldavie. L’arbitrage de la Russie penche plutôt vers une réunification qui permettrait de contrôler l’ensemble du pouvoir moldave. L’intérêt russe ne semble donc pas, encore aujourd’hui, aller vers une reconnaissance de l’indépendance » explique Florent Parmentier.

Références sonores
Témoignages de deux Sarjéviens dans le contexte de l’invasion russe en Ukraine (Arte, 09 mars 2
La Première ministre moldave, Natalia Gavrilița, évoque l’adhésion souhaitée de son pays à l’Union européenne (Euronews, itw menée par Sandor Zsiros, 08 mars 2022)
Référence musicale

L’émission peut être écoutée ici.