La réaction de la Chine à la mort de Mikhaïl Gorbatchev (ANDRIEU – Asia Centre)

Le décès le 30 août à Moscou du premier et dernier président soviétique, Mikhail Gorbatchev, a
suscité énormément de réactions à travers le monde. Hommage lui a été rendu par l’ensemble
des dirigeants occidentaux pour son immense contribution mettant fin à la guerre froide, à la
démocratisation et à la libéralisation de l’URSS, ainsi qu’à son éclatement définitif.
La Chine, pour sa part, a adopté une position diamétralement opposée. L’information n’a été
traitée que de manière très mineure et n’a fait l’objet d’aucun commentaire ni de prise de
position officielle de la part des plus hautes autorités de l’Etat. Seul le porte-parole du WaiJiaobu
a présenté, lors d’une conférence de presse « de routine », ses condoléances, en louant la
contribution de Gorbatchev à la normalisation entre la Chine et l’Union soviétique. Quant au
contenu des rares articles parus, ils ont été particulièrement négatifs et critiques.

L’intégralité de l’article peut être lue ici.