Le terrorisme est-il de gauche ou de droite ? (BRET-Slate)

Déclarer en une du Journal du dimanche du 2 avril, qu’il ne céderait pas «au terrorisme intellectuel de l’extrême gauche», c’est, pour Gérald Darmanin, lancer une polémique aussi ancienne que la notion même de «terrorisme»: qui sont les terroristes? La réplique indignée de La France insoumise (LFI), expressément visée, a réactivé une tactique défensive tout aussi classique: «Les terroristes sont à l’extrême droite.» En somme, les complices du terrorisme, ce sont les autres.

Retrouvez mon analyse sur Slate.fr.