Les gauches moldaves : le jeu des sept familles (PARMENTIER 1/2)

Les gauches moldaves 1

EurAsiaProspective / Platzforma : Comment peut-on comparer les gauches moldaves et françaises ?

Florent Parmentier : la comparaison n’est pas immédiate, mais elle permet pourtant un décentrement des regards intéressant, à condition de prendre quelques précautions. La première d’entre elles est qu’il faut analyser des familles, autrement dit des cultures politiques, plutôt que des partis. La deuxième est qu’il faut prendre en compte la différence de profondeur historique des deux espaces politiques ; là où les gauches sont le résultat de deux siècles de sédimentation pour la France, elle n’est le résultat que de deux décennies d’affrontement politique pour la Moldavie. La troisième tient à la nature des débats structurants : alors que les clivages socio-économiques ont été importants dans la formation de la culture politique de gauche en France (le combat pour la justice sociale), les questions géopolitiques ont été toutes aussi essentielles en Moldavie.

EurAsiaProspective / Platzforma : Plus précisément, quelles sont les familles politiques de gauche que l’on retrouve dans ces deux pays ?

Florent Parmentier : Si l’on analyse les deux pays, on se retrouve à jouer aux sept familles. En France, Jacques Julliard distingue dans un ouvrage important quatre familles politiques de gauche : la gauche jacobine (centralisatrice et issue de la Révolution française), la gauche libérale (attachée aux libertés et laïque), la gauche collectiviste (mobilisée par les questions de justice sociale et d’égalité) et la gauche libertaire (anti-autoritaire).

Côté moldave, l’inventaire est moins bien défini ; pendant la seconde partie des années 1990 et jusqu’aux élections de 2014, le Parti des Communistes de la République de Moldavie (PCRM) avait tendance à incorporer les différentes dimensions de la gauche moldave, fort d’une moitié de l’électorat ; 

 

EurAsiaProspective / Platzforma : Selon vous, comment les gauches moldaves et françaises ont réagi par rapport à la fin de « l’alternative communiste » ?

Florent Parmentier : la question est intéressante, dans la mesure où la Moldavie a vécu pendant presque cinq décennies sous un régime communiste sans avoir eu un fort mouvement organisé préalable, alors qu’en France le Parti communiste a eu un rôle important, il s’estinscrit dans une tradition plus ancienne mais a finalement peu exercé le pouvoir. Aussi, « l’alternative communiste » n’a séduit qu’une partie de la gauche française, avec la création du Parti communiste français en 1920.

A propos de la gauche française, il faut remarquer que la tentation collectiviste est plus ancienne que les œuvres de Marx, puisque l’on peut faire remonter ce courant au moins aux écrits et actions du révolutionnaire Gracchus Babeuf (1760-1797). L’aura descommunistes en France s’est toutefois confrontée au mouvement anti-totalitaire dont la force a été caractérisée par le succès de l’ouvrage de Soljenitsyne, L’archipel du goulag, qui a mis fin à l’ascendant moral que ce parti exerçait en France du fait de son rôle prépondérant la Résistance.

En Moldavie, le parti est d’abord interdit en 1991, à l’indépendance, ce qui n’empêche pas rapidement la reconstruction d’un mouvement assez fort, qui n’est peut-être pas seulement nostalgique, mais qui se nourrit assez largement de la sensation que l’on vivait matériellement mieux sous l’Union soviétique.

 

Entretien réalisé en collaboration et traduit en roumain pour le portail intellectuel Platzforma (http://www.platzforma.md/), animé par Vitalie Sprînceană et Petru Negură.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s