Arctique : l’avancée russe se confirme à l’ONU

11 août 2015 – Christina VENARD (@ChristinaVnrd) 

09_Arctique_frontieres_negociees-01

 Revendications territoriales dans l’Arctique / Source : Université de Laval

Le 4 août dernier, la Fédération de Russie a déposé, auprès des Nations Unies, une requête pour revendiquer près de 1,2 million de km2 dans l’Arctique (1). Cette démarche témoigne à nouveau du projet de Moscou d’accroître son influence dans la région, notamment sur la base d’une reconnaissance juridique internationale.

Comme nous l’avons plusieurs fois souligné sur ce site (cf. papiers des 2 et 16 juin 2015 et papiers en préparation pour le mois de septembre), il s’agit là non seulement d’une stratégie de longue haleine pour la Russie mais également d’un défi de long terme pour ses partenaires (et ses rivaux) dans la région.

L’étape franchie le 4 août 2015 constitue un nouveau signe : Moscou pourrait bel et bien imprimer son rythme à la région.

Une stratégie de long terme

La requête russe est principalement relative aux dorsales de Lomonossov et de Mendeleiev. Elle concerne  une superficie près de 2 fois supérieure à celle du territoire français (2).

Cette démarche au près de l’ONU est loin d’être inédite.

En effet, en décembre 2001, Moscou avait transmis une demande similaire à l’institution compétente en la matière, la Commission des Limites du Plateau Continental des Nations Unies (3). L’initiative russe s’était alors traduite par la demande, de la part de la Commission, d’approfondissement des preuves pour appuyer ces revendications territoriales.

Finalement, après plusieurs expéditions scientifiques majeures, tant par les moyens déployés que par la communication autour de celles-ci, à l’instar de l’expédition Arktika de 2007, les autorités russes estiment être, à présent, en mesure, au vu des éléments et des arguments présentés le 4 août dernier, de justifier leur droit sur les ressources situées au sein des territoires revendiqués.

La démarche réalisée le 4 août n’est que la continuation d’une démarche engagée depuis plus d’une décennie.

« Le droit est le souverain du monde » (Mirabeau)

La requête de Moscou s’inscrit dans un contexte quelque peu troublé, notamment du fait de la crise ukrainienne. Elle n’en reste pas moins juridiquement recevable, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ou Convention de Montego Bay de 1982. En effet, celle-ci met en avant la possibilité pour un Etat côtier d’accroître sa juridiction, sur son plateau continental, au-delà des 200 miles nautiques définis dans le cadre dune zone économique exclusive ou ZEE (5). Dans cette perspective et dans l’hypothèse d’une approbation des revendications russes par la Commission des Limites du Plateau Continental des Nations Unies, les ambitions de Moscou en Arctique se trouveraient, en partie, légitimées sur la base d’une reconnaissance par le droit.

Cette configuration est difficilement acceptable inconcevable pour les autres Etats riverains, à l’instar du Danemark ou encore du Canada, qui se livrent à une compétition poussée en matière d’expansion territoriale (cf. papiers à venir sur ce site).

Des enjeux économiques colossaux

Au-delà des considérations purement géographiques, la demande de la Russie est évidemment liée à l’acquisition de nouvelles ressources à exploiter, la richesse des sous-sols de l’Arctique n’étant plus à démontrer. Selon certaines estimations, à la clé de la requête russe auprès des Nations Unies, l’accès à d’importantes ressources, notamment en hydrocarbures, pour un total évalué à près de 4.9 milliards de tonnes (6). Un potentiel qui permettrait à Moscou d’affirmer considérablement son statut de puissance énergétique sur la scène internationale.

Déployant une stratégie juridique et des efforts militaires de long terme (cf. papier à venir sur ce site), la Russie essaie de donner le ton dans la région.

Références

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s