L’OTAN aujourd’hui (LAGANE sur le HuffPost)

Les 8 et 9 juillet prochains, l’OTAN tiendra à Varsovie un sommet annoncé comme « historique ». Par-delà la conjoncture européenne actuelle faite de tensions avec la Russie, quelle sera la portée stratégique de ce sommet ? Peut-il redessiner les concepts de la sécurité collective en Europe ? Guillaume LAGANE analyse ces enjeux en trois questions.

Retrouvez la tribune de Guillaume LAGANE sur le Huffington Post : « Après le Brexit, l’Otan comme modèle pour l’Union européenne? » Tribune OTAN

france

EurAsia Prospective : l’OTAN est-elle en passe de retrouver sa vocation historique? Les interrogations des décennies 1990 et 2000 sur ses objectifs, sur sa nécessité et même sur sa légitimité sont-elles révolues? La place des Etats-Unis dans l’alliance est-elle en passe de se renforcer?

Guillaume LAGANE :  l’OTAN est une alliance paradoxale. Pendant les décennies qui ont suivi sa création, en 1949, elle n’a cessé de se préparer un conflit avecl’Union soviétique, conflit qui n’est jamais venu. Et c’est finalement après la fin de la guerre froide en 1991 qu’elle est vraiment devenueactive, intervenant dans les Balkans (Bosnie en 1995, Kosovo en 1999, Macédoine) puis en Asie (Afghanistan après 2001) et en Afrique(Libye en 2011). Pendant toute cette période, les critiques traditionnels de l’Alliance, la France au premier chef, n’ont cessé de critiquer la logique du « couteau suisse » faisant de l’OTAN, « ONU occidental », un outil capable de répondre à toutes les crises.

De ce point de vue, le révisionnisme actuel de la politique russe est, pour paraphraser Maurras, une « divine surprise ». Elle permet à l’OTAN de revenir à son core model, l’unité transatlantique face à Moscou. La conséquence est que les Etats-Unis, qui avaient fermé leur dernier régiment blindé en Allemagne, ne peuvent plus  devenir une puissance asiatique, selon le souhait d’Obama et de sa politique du pivot. Ils retrouvent un rôle central dans l’Alliance. L’intensité de leur engagement dépendra toutefois beaucoup de l’identité de leur prochain président, Trump n’ayant pas ménagé ses critiques envers l’OTAN.

EAP : Quelles sont aujourd’hui les fonctions stratégiques de l’OTAN? Contre quelles menaces l’alliance atlantique protège-t-elle les alliés?La Russie, le terrorisme, la cybersécurité, l’instabilité au Moyen-Orient, la précarité dans les Balkans etc. ?

Guillaume LAGANE : rappelons que l’Alliance atlantique est la plus puissante coalition militaire du monde avec 3,5 millions de soldats, 1000 milliards de dollars de budget cumulé et 29 Etats membres, le dernier à rentrer en 2016 étant le Monténégro, malgré les critiques de la Russie. Cesmoyens militaires sont d’abord au service de l’article 5, qui garantit la sécurité collective entre les Etats membres. Mais depuis l’adoption du « concept stratégique » au sommet de Reykjavik en 2002, il s’agit aussi d’adopter une « approche globale », à savoir répondre à des menaces nouvelles, depuis le terrorisme jusqu’à la sécurité énergétique en passant par les risques de prolifération balistique (déploiement d’un bouclier antimissile).

Si cette diversité a pu donner l’impression d’une certaine dispersion, voire d’une fébrilité de l’Alliance, elle reflète aussi la grande variété des préoccupations stratégique de ses membres. Pour des raisons de géographie évidentes, la Pologne est inquiète des manœuvres russes quand la France se préoccupe plus du djihadisme dans le Sahel. La vraie question est toutefois la capacité de l’Alliance à répondre à ces menaces avec efficacité. Après le Kosovo, les Etats-Unis étaient bien décidés à ne plus trop utiliser l’OTAN. Son efficacité en Afghanistan, de 2003 à 2014, fut toute relative. On se souvient du mot de Foch : « j’admire beaucoup moins Napoléon depuis que je sais comment fonctionne une coalition » !

EAP : Quels sont les grands enjeux du prochain sommet de l’OTAN qui se tiendra à Varsovie les 8 et 9 juillet prochains? Aboutira-t-il à un nouveau concept stratégique? L’OTAN peut-il contribuer à la résolution des crises européennes contemporaines (migrations, Ukraine orientale, tensions dans la Baltique, terrorisme)?

Guillaume LAGANE : comme à chaque fois, les sujets seront nombreux, depuis la réforme de l’Alliance (très bureaucratique) jusqu’à la lutte contre l’Etat islamique et au soutien à la Turquie, mais l’enjeu principal sera la Russie. Depuis l’annexion de la Crimée et l’intervention dans l’est de l’Ukraine, il s’agit d’une menace stratégique majeure avec le risque d’une remise en question générale des frontières européennes dessinées en 1991. L’OTAN va retrouver son ADN, qui, selon l’amusante définition de son premier secrétaire général, lord Ismay, était : « keep the Americans in, the Russians out and the Germans down ».

Le sommet, symboliquement tenu à Varsovie, va donc tourner autour de la menace russe. L’OTAN vient de réaliser en Pologne des manœuvres, baptisées Anaconda et officiellement polonaises, contre un adversaire imaginaire (« l’Union des rouges »). Le sommet lui-même devrait prévoir le « renforcement du flanc oriental » avec la présence nouvelle d’une brigade (environ 4000 hommes) dans les pays baltes et en Pologne. Concession probable à la Russie et à ses amis au sein de l’Alliance (Hongrie, Grèce, dans une moindre mesure France et Allemagne), ces unités opèreront une rotation tous les neuf mois. Il s’agit bien, en réalité, d’établir une sorte de « cordon sanitaire » autour d’une Russie perçue comme agressive et prompte à la « guerre hybride ». Reste à savoir si ces mesures seront suffisamment fortes pour dissuader un Vladimir Poutine plus audacieux que jamais…

Guillaume LAGANE, expert des questions de défense, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les relations internationales, notamment une récente (février 2016) Théorie des relations internationales.

41-xMTBP-PL._SX338_BO1,204,203,200_ID_DAF_2015-G4

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s