Qui sait si Trump ne sera pas un bon président ? (LAGANE sur Figarovox)

FIGAROVOX/TRIBUNE – Le président élu Donald Trump a tenu des positions hétérodoxes sur le libre-échange et la politique étrangère. Mais pour Guillaume Lagane, le milliardaire est avant tout un pragmatique, qui sera fortement encadré dans son action.

Dernière «surprise stratégique» en date, l’élection de Donald Trump a plongé la planète dans la stupéfaction et l’inquiétude. Pendant la campagne, le candidat républicain a multiplié les déclarations montrant qu’il n’a pas l’intention de respecter le consensus mondial né de l’après-guerre froide.

Rompant avec la logique libre-échangiste, il veut remettre en question l’Accord de libre échange nord américain (ALENA) de 1993, qui unit le Mexique et les Etats-Unis. Une guerre commerciale avec la Chine ne lui fait pas peur, pas plus qu’une sortie de l’organisation mondiale du commerce (OMC). La défense de l’Occident, l’autre pilier du «nouvel ordre mondial» annoncé voilà presque trente ans par le premier président Bush, est un autre totem que Trump ne respecte guère. Le Japon et les pays de l’OTAN ont été critiqués pour leur dépendance envers l’Amérique et appelés à se prendre en charge (a-t-il vraiment tort sur ce point précis?).

De l’Europe (Ukraine, Etats d’Europe orientale) au Moyen-Orient (rébellion syrienne, Etats arabes sunnites) en passant par l’Asie, les alliés de Washington s’inquiètent et la Russie de Poutine, dont le rôle a été très actif pendant la campagne américaine, se réjouit bruyamment. L’affaire est-elle si grave?

figaro-voxjpg-110289

Pour lire la suite, voir : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/11/10/31002-20161110ARTFIG00105-qui-sait-si-trump-ne-sera-pas-un-bon-president.php