Michal Habran, et un regard centre-européen sur les élections françaises (PARMENTIER sur Dvojke – Télévision slovaque – et SME Svet)

Le premier tour de la Présidentielle française a eu un écho fort en Europe Centrale : Emmanuel Macron, par sa nouveauté et son ambition européenne, incarne une posture à contre-courant des mouvements dits « populistes », contestant la légitimité de l’Union européenne. Son arrivée au pouvoir est vivement souhaitée par l’Allemagne, qui voit la possibilité de renouer avec la dynamique d’un moteur franco-allemand. Par contraste, Marine Le Pen recueille des soutiens parmi les dirigeants polonais et hongrois, qui espèrent secrètement pouvoir ainsi vaquer à leurs occupations, dès lors que la crise européenne minimisera leurs propres turpitudes. Le phénomène Macron intrigue, dans des pays qui ont connu de nombreux dirigeants jeunes.

Florent Parmentier a répondu aux questions de Michel Habran en compagnie de Serge Galam, Jacques Rupnik et Christian Lequesne.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, table et intérieur

 

L’émission peut être écoutée à l’adresse suivante : http://www.rtvs.sk/televizia/archiv/11690/124908#325

Pour l’entretien écrit proposé à SME Svet, voir : https://svet.sme.sk/c/20516469/francuzsky-analytik-le-penova-je-v-pozicii-z-ktorej-sa-nevyhrava.html