L’Union européenne prépare de nouvelles sanctions contre la Biélorussie (PARMENTIER – France Culture)

Ces sanctions viseront les responsables et les entreprises qui acheminent des migrants aux frontières de l’UE. Sont visées des agences de voyage ou des compagnies aériennes. Bruxelles accuse Alexandre Loukachenko d’avoir sciemment provoqué un chaos migratoire à la frontière polonaise.

Plusieurs centaines de migrants sont massés ce soir devant le poste-frontière polonais de Kuznica, côté Biélorussie. Au total, ce sont plus de 2000 exilés qui campent dans la zone frontalière, avec l’espoir de rejoindre l’Union européenne. Mais la Pologne ne les laissera pas passer, elle commencera en décembre la construction d’un mur le long de la frontière biélorusse. Et Varsovie peut compter sur le soutien de tous les Etats membres de l’UE.  A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères ont décidé de renforcer les sanctions contre le régime d’Alexandre Loukachenko. 

Invité de ce journal, Florent Parmentier, secrétaire général du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, et cofondateur d’Eurasia Prospective, site de géopolitique. Alexandre Loukachenko assure vouloir rapatrier chez eux les migrants qui campent à la frontière polonaise. La semaine dernière, il menaçait de couper le gaz aux Européens. Pour Florent Parmentier, la tactique du président biélorusse consiste à souffler le chaud et le froid dans ses relations avec l’Union européenne. Mais Alexandre Loukachenko n’oublie jamais de rappeler qu’il bénéficie du soutien sans faille de la Russie de Vladimir Poutine.

L’émission peut être écoutée ici.