L’Europe entre Trump et Poutine (PARMENTIER sur France Culture)

Donald Trump est prévenu : les dirigeants européens ne le laisseront pas déconstruire l’OTAN sans rien faire. Réunis à Berlin vendredi pour dire adieu à Barack Obama, les chefs d’Etat et de gouvernement allemand, français, britannique, italien et espagnol ont mis en garde le prochain président américain : la coopération transatlantique ne saurait être remise en cause.

Afficher l'image d'origine

Dans leur élan, les mêmes Merkel, Hollande, May, Renzi et Rajoy ont également adressé un message de fermeté à Vladimir Poutine : les sanctions de l’Union européenne contre la Russie doivent rester en vigueur, jusqu’à la mise en œuvre des accords de paix en Ukraine. Une unanimité à 5, qui aurait sans doute eu davantage de mal à exister à 28.

Car tous les gouvernements européens n’ont pas la même façon d’envisager leurs relations avec les Russes. Tous les électeurs non plus d’ailleurs : le 13 novembre dernier, les Bulgares ont ainsi porté à la présidence Roumen Radev, pro-russe assumé. Hasard (ou pas) du calendrier : le même jour, la Moldavie (pays aux portes de l’Union) choisissait elle aussi un président favorable à Moscou. Changements à l’Ouest, changements à l’Est : ces bouleversements politiques sont-ils porteurs de déséquilibres, au point d’obliger à une réorientation de la diplomatie européenne ?

‘’L’Europe a-t-elle le cul entre deux chaises ?’’

 

Intervenants

  • Florent Parmentier : Maître de conférences à l’IEP de Paris et co-fondateur du blog Eurasia Prospective.
  • Thierry Garcin : producteur des « Enjeux internationaux » sur France Culture
  • Patrick Martin-Genier : maître de conférences à Sciences Po Paris, spécialiste des questions européennes

 

 

Pour écouter l’émission : https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/leurope-t-elle-le-cul-entre-deux-chaises